Hypnose et douleur

L’hypnose et l’EMDR pour soulager la douleur

L’hypnose pour soulager la douleur est plébiscité par le corps médical et validée par de nombreuses études scientifiques. Aujourd’hui, elle est abondamment utilisée dans les blocs opératoires et les études démontrant son efficacité sont nombreuses. En 2018, un patient de 88 ans a été opéré du cœur sous hypnose, sans morphine ni anxiolytiques, au CHU de Lille.
De plus, grâce aux neurosciences et aux progrès de l’imagerie médicale, des explications scientifiques existent et valident l’intérêt de l’association Hypnose et Douleur.

Hypnose ericksonienne EMDR et douleur vischi lionel toulouse
Hypnose et douleur

La place du praticien en hypnose

L’intention d’une séance d’hypnose ou d’EMDR centrée sur la douleur est de modifier le lien entre le patient et sa maladie et obtenir un apaisement rapide et durable. Elle invite d’abord à aller au contact des zones douloureuses, à rendre possible un échange d’information avec le corps pour mieux transformer et apaiser ce signal d’alarme.
Le praticien en hypnose ne travaille pas sur la partie guérison. De la même manière, il n’intervient pas pour stopper une douleur aiguë (sauf en cas d’urgence). En effet, on imagine bien le risque à couper complètement ce signal utile au corps et à la guérison.

Déroulement de la séance

Une fois rencontrée, la douleur se calme déjà, elle a été entendue, son message est passé. C’est alors le moment d’en modifier l’intensité.
En effet, le travail sous hypnose consiste à créer un symbole de la sensation ‘douleur’ et d’en changer mentalement les paramètres (couleur, forme, température, etc). Puis dans un deuxième temps, d’éloigner ce symbole, progressivement jusqu’à un niveau acceptable pour la personne. On observe dans la plus part des cas que plus le symbole s’éloigne et plus la douleur s’estompe.
Il arrive parfois qu’on se trouve devant un cas où le signal ait été maintenu par l’inconscient, alors que l’origine physique de la douleur a disparu. Dans ce cas, un travail diffèrent sera envisagé, certainement un travail de dés-apprentissage à un niveau inconscient.

Tendre vers l’autonomie

En complément de la séance d’hypnose, où les souffrances sont apaisées souvent en quelques minutes, il est primordial d’autonomiser la personne face à sa douleur. C’est dans ce but que du temps est consacré à initier la personne à l’auto-hypnose. Dans de nombreux cas, la douleur fait partie du quotidien de l’individu. S’approprier l’hypnose face à la douleur et la pratiquer dès que nécessaire, est très sécurisant pour la personne. Le but est rarement de supprimer toute souffrance. L’auto-hypnose aide à gérer la douleur d’une façon nouvelle, à un autre niveau, plus constructif. En améliorant sa qualité de vie face aux douleurs chroniques, la personne reprend le contrôle.

Lionel Vischi Hypnose et douleur Hypnose ericksonienne EMDR Toulouse
Reprendre le contrôle , Hypnose et douleur

Lire aussi : Les avantages de l’hypnose pour retrouver le sommeil, Déroulement d’une séance.

Lionel Vischi Hypnose Ericksonienne EMDR Toulouse
Comment y aller : cliquer ici

Je précise que la pratique de l’hypnose Ericksonienne/ EMDR ne se substitue en aucun cas à la médecine. Toute pathologie relevant de la médecine doit faire l’objet d’un suivi médical.
Je ne suis pas médecin, ni psychiatre, ni psychologue. Je ne pose pas de diagnostic. Toute demande relevant de la médecine ou de la psychiatrie sera ré-orientée vers des professionnels de santé. Aucun traitement médicamenteux ne doit être modifié ou arrêté sans un avis médical.